Les bonnes pratiques de l’expérience collaborateur

 

Les entreprises qui placent l’humain au cœur de leurs préoccupations optimisent leur attractivité, réduisent leur turn over, créent une dynamique vertueuse et cela est forcément profitable à la performance et donc à la création de valeur.

Lorsque l’expérience collaborateur est ancrée dans l’ADN de l’entreprise, elle n’est pas ressentie comme une contrainte mais comme un investissement à long terme. Comment faire pour que l’expérience collaborateur soit naturelle et coule de source ?

 

Expérience collaborateur : suivez le guide

 

En amont

  • Mieux vaut avoir des locaux agréables, lumineux, bien situés, faciles d’accès, un poste de travail ergonomique, une salle de pause conviviale, des événements de cohésion interne… tout cela est propice au bien-être et à la créativité des collaborateurs et sont autant d’atouts pour la marque employeur et pour le recrutement
  • Indépendamment de cette période troublée qui ne laisse pas vraiment le choix, un accord sur le temps de travail permet aux collaborateurs d’adapter leurs horaires (contraintes de circulation ou de garde d’enfants) et de faire du télétravail le cas échéant pour plus de confort et d’efficacité tout comme la flexibilité des horaires. Plus les collaborateurs se sentent libres dans l’aménagement de leurs horaires, plus ils sont responsables et s’organisent comme ils le souhaitent et, au final, se focalisent plus sur les objectifs que les horaires.
  • Une conscience de tous les instants sur le fait que les collaborateurs ont droit à la déconnexion et doivent respecter les périodes de pause entre les journées et pendant les périodes de congés

Dès l’étape de recrutement, l’idéal est de s’entourer de personnes qui partagent les mêmes valeurs et avec qui vous avez envie de travailler.

Et maintenant, entrons dans le vif du sujet.

 

Un Onboarding humain

Recruter représente un coût non négligeable et lorsque le recrutement ne s’avère pas concluant au-delà de la période d’essai, c’est une perte de temps et d’argent.

Même si on a réussi à séduire le candidat pour qu’il rejoigne l’entreprise, c’est son intégration qui va augmenter les chances de le garder dans l’entreprise.

Un salarié attendu, accueilli et briefé sur son rôle, sur les valeurs et la culture de l’entreprise prendra facilement ses marques et sera productif plus rapidement.

Le poste de travail avec le matériel adéquat et performant et le ‘welcome pack’ sont importants mais une matinée d’intégration dans laquelle s’implique l’équipe de direction est un signe fort de l’intérêt que porte l’entreprise aux nouveaux arrivants. Ce 1er ressenti de la première journée est important pour conforter le nouveau collaborateur dans sa décision.

 

Un management de proximité et bienveillant

N’est pas bon manager qui veut. Pour être un bon manager, il faut avoir des prédispositions et s’intéresser aux autres. Il est donc important de placer aux fonctions managériales, des collaborateurs qui ont ces prédispositions et qui ont envie de s’investir, quitte à les former pour compléter leurs appétences naturelles à manager.

Le manager doit montrer à ses équipes qu’il est disponible, à leur côté. Ce n’est pas un inspecteur des travaux finis, mais quelqu’un qui accompagne, respecte, écoute et donne les moyens humains et techniques à ses équipes pour qu’elles atteignent (et dépassent) leurs objectifs et qu’elles puissent ‘grandir’ et évoluer.

Bien manager passe par :

1 – Une implication de ses collaborateurs

Impliquer ses collaborateurs commence par une reconnaissance des qualités, des compétences et du travail réalisé. Lorsque vous reconnaissez les contributions de vos collaborateurs, vous augmentez automatiquement leur satisfaction, et par voie de conséquence, leur implication.

Vous pouvez aussi leur donner la parole par des sondages par exemple pour non seulement évaluer leur satisfaction mais aussi pour les consulter sur certains sujets et prendre en compte leurs remarques.

En contribuant à faire en sorte que chacun se sente concerné et impliqué dans les décisions et les succès de l’entreprise, cela permet de développer un sentiment d’appartenance qui transforme les salariés en ambassadeurs.

2 – Une célébration des victoires

Il n’y a pas de petites victoires, elles sont autant d’opportunités de mettre en lumière le rôle de chacun dans l’équipe, de booster le moral et renforce la cohésion.

En capitalisant sur les succès permis par les salariés, cela stimule l’ensemble des salariés et leur donne envie de transformer les projets en succès pour être également mis en avant le moment venu.

Une communication correctement articulée autour des réussites de l’entreprise, incluant la mise en avant du travail de chacun, contribue à reconnaitre et valoriser le travail, à cultiver les valeurs positives et à créer un cercle vertueux.

3 – Une culture du feedback

Le feedback, c’est essentiel pour savoir si l’entreprise est dans la bonne direction et identifier les axes d’amélioration sur lesquels elle doit travailler.

Pour développer la culture du feedback, il faut l’encourager quotidiennement, à tous les niveaux

Rapport d’étonnement : dans une démarche d’amélioration continue, le rapport d’étonnement permet à chaque nouvelle recrue de s’exprimer sur les points forts et les points faibles de son intégration, et de la société de façon générale. L’œil neuf et le recul des nouvelles recrues permet de faire émerger de nouvelles idées ou de rapidement lever des doutes ou des incompréhensions.

Rapport mensuel : support d’interaction entre le collaborateur et son manager sur les tâches réalisées et celles à venir, les points positifs et ceux bloquants… Ce rapport mensuel peut aussi être un moyen de prendre la température sur l’humeur du moral et les éventuelles alertes.

Baromètre de satisfaction : le niveau de bien-être influe directement sur la motivation et l’implication des collaborateurs et le baromètre de satisfaction permet de mesurer ces indicateurs et de les comparer d’une année sur l’autre. Les résultats étant communiqués, c’est une transparence vis-à-vis des salariés qui permet de montrer l’écoute, y compris sur les sujets difficiles. C’est important dans les phases de transformation pour s’assurer de la compréhension et de l’adhésion des collaborateurs. Le suivi attentif permet de maintenir (ou rétablir si nécessaire) la qualité de la relation à l’entreprise dans la durée.

Manager feedback form : c’est important de donner au collaborateur la possibilité d’évaluer son manager pour l’aider à progresser. Solliciter régulièrement ses équipes pour avoir leurs retours sur la disponibilité, la qualité de son management et les axes de progrès est inestimable. Une restitution à l’ensemble de l’équipe valorise le feed-back.

Vos événements internes peuvent aussi être un moyen soumettre certaines décisions au vote des collaborateurs avec un outil de type klaxoon…

4 – Encourager l’initiative personnelle

Donner la possibilité au collaborateur de s’investir au-delà de ce que l’on attend de lui et récompenser son initiative.

Non seulement cela permet aux collaborateurs qui le souhaitent de s’épanouir pleinement mais surtout, cela peut renforcer la politique d’innovation et permettre de rester compétitif.

5 – Développer les compétences

Bien sûr la formation (en ligne, présentielle, certifiante, dans le cadre du CPF…) est importante, mais les échanges internes, forum de discussions, programme monitoring ou encore lab… permettent aussi aux collaborateurs de s’enrichir, progresser, monter en compétences et se perfectionner.

 

Les relations humaines ne sont pas une science exacte. Ressenti, affinité, l’expérience collaborateur n’est pas forcément vécue de la même manière selon les attentes des collaborateurs.

Cependant, donner du sens dans les missions, s’engager pour des causes justes permet de donner une autre dimension au fait d’être salarié dans l’entreprise de même que, partager la vision pour permettre aux collaborateurs de se projeter dans le futur de l’entreprise.

Enfin, l’association aux résultats de l’entreprise, que ce soit par des accords collectifs d’intéressement ou par la mise en place un plan d’actionnariat salarié permet d’encourager la fidélité, d’améliorer l’attractivité et de renforcer le sentiment d’appartenance. En partageant les résultats obtenus, la volonté d’une expérience collaborateur épanouie n’est pas un vain mot, c’est au contraire une dynamique vertueuse qui contribue à créer de la valeur durable.

Restez informé grâce à la newsletter de la colonie

Enrichissez votre ruche !

Profitez de notre dernière pollinisation

prenez soin de votre ruche !

Commencez l’aventure Abeee